Publié par Florian Margaine le

Dans le cadre du projet étudiant auquel je participe cette année, étant donné que nous sommes 30 élèves, la collaboration est essentielle. De nombreux outils sont utilisés, d'autres non, et je vais donc faire un point sur les atouts et inconvénients de chacun.

  • Google Documents :
Premier outil de collaboration auquel tout le monde pense. Toutefois, il n'est pas utilisé pour les documents texte, mais plutôt pour les feuilles de calcul et les formulaires. En effet, cela permet de se synchroniser entre nous, de savoir où nous en sommes en terme d'avancement, même sans être dans la même pièce. La question est surtout : pourquoi ne pas utiliser les documents également? Pour un principe assez simple, bien que discutable : les documents rendus doivent l'être sous Microsoft Word. Je pense que les gens ne voient pas en Google Documents un outil complet permettant de réellement travailler. La fonctionnalité majeure utilisée étant le mode révision, elle est parfaitement intégrée dans Google Documents. Le point négatif étant que tout ce qui est fait dans Google Documents appartient à Google. Ils peuvent donc en faire ce qu'ils veulent. Et les fonctionnalités ne vont qu'au bon vouloir de Google. Sur Microsoft Office, vos fonctionnalités ne changeront jamais.
  • Dropbox
Outil de partage de fichiers que j'ai découvert. Il permet d'avoir 2Go d'espace disque "on the cloud". Le gros avantage est qu'en installant le logiciel sur son pc, tous ses dossiers sont automatiquement synchronisés. On peut également partager un dossier avec une autre personne ayant un compte Dropbox, ce qui a fait tout le charme. L'inconvénient majeur est qu'il n'y a aucun "verrou" lorsqu'une personne utilise un fichier. La solution utilisée était le plus souvent de faire une copie en local, et de remettre après coup. Mais l'intérêt de la collaboration est perdu. Le plus souvent, des fichiers "conflicted copy's..." étaient créés, voulant dire que deux personnes avaient ouvert le fichier en même temps. Par contre, l'historique des révisions est excellent.
  • Sharepoint
Outil de partage de fichiers de Microsoft. Payant. La limite du disque dur est bien entendu celle des quotas, ce qui peut être bien supérieure à 2Go. Lorsqu'une personne ouvre un fichier, un verrou se fait sur ce fichier. Théoriquement. En utilisant Internet Explorer seulement. Dans la pratique, personne n'utilisait le verrou, et créait simplement un nouveau fichier et le mettait à nouveau sur Sharepoint via l'interface web. Ce qui est plus fastidieux que Dropbox. Le gros avantage par rapport à Dropbox est bien entendu que tout est sur son serveur, donc on garde tout chez nous.
  • Evernote
Outil de partage de notes. Cet outil n'a pas été utilisé dans le projet étudiant auquel je participe, mais je l'ai découvert et l'ai trouvé très utile. Dans le même principe que Google Notebook, il permet de créer des notes en ligne, de pouvoir les partager etc. L'avantage par rapport à Notebook, par exemple, est qu'il existe un logiciel permettant de synchroniser ses notes avec celles en ligne. Evernote ne propose pas de logiciel pour Linux,  mais il existe Nevernote. Je ne l'ai utilisé que très peu, surtout car j'étais le seul à l'utiliser, mais j'ai trouvé ces notes très utiles. On n'a pas toujours envie de créer un document, lourd, dans le seul but de mettre certaines choses auxquelles on doit penser. Cet outil est parfait pour ça.

Voici tous les outils collaboratifs dont je me souvienne, et le seul inconvénient de chacun (mise à part Sharepoint), est la dépendance vis-à-vis des hébergeurs. Concernant Google, il n'y a pas de bile à se faire, mais pour les autres...

blog comments powered by Disqus