Publié par Florian Margaine le

1.     Introduction

Durant l’année dernière, j’ai eu à créer deux sites web : un sur Joomla!, l’autre sur Drupal. Je peux donc faire une comparaison sur les deux CMS qui font partie des plus utilisés au monde, d’après mon expérience.
Les deux sites web que j’ai fait sont principalement composés en deux parties : une partie éditoriale, maintenue par des journalistes, et une partie « annuaire d’entreprises ». Les deux sites étant très similaires dans les besoins généraux, la comparaison entre les deux est facile à faire. Bien sûr, toute la comparaison se fait de mon point de vue, qui est celui d’un développeur web.

2.     Comparaison

Afin de ne pas trop me baser sur mon ressenti général, j’ai préféré comparer les deux CMS sur des critères spécifiques, listés dans ce tableau.

Critère
Joomla!
Drupal
Performance
û  Ce CMS n’a clairement pas été pensé dans cette optique-là. Même si les dernières versions tendent à corriger les problèmes de performance, la base n’est clairement pas faite pour être performante. Même si des extensions permettent d’améliorer la chose, une extension ne sera jamais aussi performante que le cœur.
ü  Ce CMS est pensé à la base pour être optimisé. Drupal propose de base des options permettant d’optimiser très simplement le temps d’affichage de chaque page web, par exemple en utilisant la compression, l’agrégation de fichiers CSS, etc.
Sécurité
û  Joomla! grouille de failles. Le CMS lui-même n’est peut-être pas si insécurisé, mais le fait que toutes les extensions fleurissent un peu partout fait qu’elles ne sont pas facilement vérifiables, et donc souvent sujettes à des attaques. Si Kévin fait sa première extension sur Joomla! et la poste sur son blog avec plein de risques d’injections SQL, failles XSS, etc. Si un développeur ne passe pas par là pour le lui dire, personne ne le saura, et les gens peuvent utiliser un composant mal sécurisé (voire pas du tout).
ü  Toutes les extensions sont sur Drupal.org. Pour avoir son extension, il faut suivre un processus d’acceptation. Ce processus nécessite, entre autres, une vérification par des volontaires (généralement codeurs) du code, et donc de failles potentielles. Ce système n’est peut-être pas optimal, mais il assure une bonne sécurité sur les sites Drupal en général.
Nombre d’extensions
û  Joomla! a des milliers d’extensions. Pour la majorité des cas, tout le monde pourra y trouver son compte et faire le site web qui répond à ses besoins avec les extensions.
ü  Drupal a beaucoup moins d’extensions, mais elles fonctionnent entre elles, et donc multiplient les possibilités de choses réalisables.
Communauté
û  La communauté de Joomla! est composée de beaucoup d’utilisateurs finaux, non développeurs. N’importe qui peut y être facilement accepté, mais rentrer dans le côté « développeur du cœur » est plus difficile. Les rampes d’accès à la contribution, que ce soit pour le cœur ou des extensions, est beaucoup plus difficile que Drupal.
ü  La communauté de Drupal est principalement composée de développeurs. Si on en est soi-même un, il est agréable de se retrouver dans cette communauté. Si l’on ne l’est pas, il est très dur d’y rentrer, et de trouver la communauté agréable. Pour l’instant, Drupal reste « élitiste » sur le côté-là. En tant que développeur, l’accès à la contribution à n’importe quelle extension ou au cœur est extrêmement simplifié.
Simplicité d’utilisation
û  Joomla! est fait pour être utilisé par des non-développeurs. Une personne lambda peut être capable de créer un site web avec Joomla!. De plus, l’aide de la communauté penche énormément vers l’aide aux utilisateurs finaux.
ü  Drupal est fait pour être utilisé par des développeurs. Une personne lambda pourra monter un site web sur Drupal à l’aide des nombreux tutoriels qu’il existe, mais l’interface est beaucoup moins intuitive que Joomla!.

3.     Conclusion

Pour conclure, je dirais que Joomla! et Drupal se valent selon le cas d’utilisation. Si c’est une personne qui veut créer un site pour son association sans trop connaitre le développement web, Joomla! est une bonne solution, tandis que Drupal est amené à être peut-être trop compliqué.
Toutefois, pour du développement web professionnel, Drupal est le maître-mot. Ne serait-ce que parce qu’un site web de cette trempe sera développé par des professionnels, et donc tous les inconvénients de Drupal disparaissent.

blog comments powered by Disqus